Actualités

18 Septembre 2017
ADEGE

ADEGE - Réunion à travers terre et mer

C’est par visioconférence que s’est déroulée la dernière réunion du comité de suivi de l’ADEGE (agence nationale pour la démoustication), fin juillet. Cette instance rassemble les directeurs des 7 collectivités et établissements publics membres de l’agence : EID Méditerranée, EID Rhône-Alpes, EID Atlantique, CT de la Martinique, CT de la Guyane, CD de la Corse-du-Sud, syndicat mixte de lutte du Bas-Rhin. La prochaine assemblée générale aura lieu le 17 novembre, à Lyon.

Un seul CST pour tous ?

Parmi la dizaine de sujets inscrits à l’ordre du jour, deux ont émergé. D’abord, la constitution d’un nouveau conseil scientifique et technique (CST) de l’ADEGE. Les EID Rhône-Alpes et Atlantique n’en disposent pas (ou plus) et souhaitent se rallier, en lieu et place, à celui de l’agence, dans la mesure où il comportera des spécialistes ressortissant de toutes les régions concernées. Idem pour les services de collectivités. L’EID Méditerranée, tout en souscrivant à cette logique, ne s’interdit pas de composer en sus un CST lui étant propre.

Comparaison entre ARS

Une comparaison des relationnels des trois EID et des autres services de lutte avec les ARS (agences régionales de santé) de leur ressort a révélé des situations diverses, en termes de dispositifs et démarches, concernant principalement la lutte et la prévention s’adressant au « moustique tigre » Aedes albopictus. L’objectif de l’ADEGE a été réitéré, en termes non pas d’uniformité mais de cohérence, en particulier dans les messages et supports préventifs. Rappelons que la campagne « Faisons équipe avant qu’il pique… » a été mutualisée entre l’EID Méditerranée et l’EID Rhône-Alpes et qu’en Occitanie elle est co-signée par l’ARS. Lors de la prochaine AG, à Lyon, le 17 novembre, d'autres sujets importants seront traités, en particulier le volet « insecticides ».