Actualités

06 Septembre 2016
Communication

Réseaux sociaux - Fans & followers wanted !

Une communication à 360° : c’est la stratégie de l‘EID Méditerranée, mobilisant tous les canaux et points de contact avec ses cibles, par leur utilisation de manière simultanée, concertée et cohérente. C’est dans cette optique que, depuis juin 2015, l’EID-Med s’est investie dans les réseaux sociaux, afin de toucher plus largement ses publics. Les enjeux sont de taille : pénétration des messages préventifs débouchant sur des comportements adaptés (s’agissant particulièrement du « moustique tigre ») et gain de visibilité pour l’établissement.

Facebook

Une présence sur Facebook se conçoit sur le long terme et nécessite une animation régulière. Le travail se fait autant sur la Page de l’EID-Med que sur le profil administrateur « Albo Pictus ». C’est via ce dernier qu’un rapport privilégié de proximité s’établit avec ses « amis », via Messenger. Pour fidéliser les abonnés et favoriser leurs interactions, les contenus doivent être attractifs. En conséquence, le contenu éditorial, composé de publications informatives régulières et/ou de sujets d’actualités, a été agrémenté d’un billet d’humour hebdomadaire, à la tonalité décalée et plus légère. Ce parti pris rencontre un certain succès, tout en renforçant le capital sympathie.  Au 31 août, le profil « Albo Pictus » comptabilisait plus de 1 550 amis qui, pour 830 d’entre eux, ont choisi de suivre régulièrement les actualités de la Page (ce sont les « fans »). Ces derniers sont, pour moitié, composés à 58 % de femmes et à 42 % d’hommes, dans la tranche 25/45 ans (les plus difficiles à toucher par des canaux classiques).

Twitter

Twitter est  un réseau social de « l’instant et de la conversation personnelle en temps réel », plutôt utilisé par des hommes (56 %), jeunes (58 % de 16/35 ans), avec un profil de 
« geek » (passionnés de technologie et d’informatique). Complémentaire et indispensable, Twitter fait le lien sur la toile avec les autres moyens de communication de l’EID-Med. Si, globalement, il affiche un bilan moins flamboyant que Facebook, il est néanmoins le deuxième réseau social le plus utilisé par les collectivités territoriales. Bien que sa spécificité réside dans la diffusion de courts messages (140 caractères au maximum), il permet une large diffusion lorsque l’information trouve écho auprès du public via les retweets.

Proximité, efficacité

C’est un outil qui demande une veille permanente et une grande réactivité. L’objectif est de rebondir sur la tendance (#hashtag) en relayant l’information et de veiller aux échanges autour de thématiques spécifiques. Mais il s’agit aussi d’obtenir des « followers » et de les fidéliser. Tout juste activé, le compte de l’EID-Med  affiche une quarantaine d’abonnés, eux-mêmes suivis par 113 803 « followers ». La perspective de cette stratégie numérique est de développer et de renforcer les liens avec l’ensemble des partenaires institutionnels et techniques de l’EID-Med, pour une communication de proximité encore plus efficace. Nul doute que ces deux médias prendront une large part dans l’atteinte de cet objectif.