Actualités

18 Septembre 2015
Opérationnel

Salins - 5 îlots pour la nidification et une digue renforcée

Par sa compétence « Protection, entretien et mise en valeur des espaces naturels », Thau Agglo (agglomération du Pays de Thau) mène chaque années des actions pour la préservation des habitats des espèces à forte valeur patrimoniale, sur les sites remarquables de son ressort, en particulier le site naturel protégé des Salins de Frontignan, propriété du Conservatoire du littoral, dont l’EID Méditerranée est le gestionnaire opérationnel depuis 1996. En sus, une digue a été renforcée cet été.

Clôture et brise-lames

Ainsi, dans le cadre du projet européen « LIFE+ ENVOLL » (*), 5 îlots de nidification ont été créés au sein des Salins par une entreprise spécialisée, sur plus de 1 200 m² de surface d’accueil, ciblés sur les laro-limicoles (les sternes, en l’occurrence). Les fortes pluies des épisodes méditerranéens de l’automne 2014 ont bloqué, à l’époque, les travaux sur l’un de ces îlots : une clôture de protection face à la faune sauvage (sangliers et renards prédateurs) n’a pu être posée et un brise-vagues robuste de « palplanches », destiné à éviter une érosion de l’îlot par forts vents de nord-ouest, n’a pu être ancré. Une mutualisation de moyens humains et matériels (avec 5 agents de Thau Agglo coordonnés par Laurent Woock, garde gestionnaire de l’EID-Med) a permis, en une semaine, cet été, d’y remédier (voir encadré ci-dessous).

Un quart des oiseaux sur les Salins

Ces dispositifs produisent déjà leurs effets bénéfiques. Ainsi, le bilan de mai - juin 2015 est mieux que satisfaisant pour les Salins de Frontignan : sur 4 750 couples de sternes, mouettes et autres avocettes recensés sur tous les sites couverts par Thau Agglo (Castellas, Aresquiers, Villeroy), 25 % se trouvent sur les Salins. Une « aubaine pédagogique » pour l’EID -Med, qui assure de nombreuses animations de sensibilisation à la protection des milieux naturels tout au long de l’année.

(*) http://life-envoll.eu/sensibilisation-et-communication

www.youtube.com/watch?v=gvBDjVErU9Y&feature=youtu.be

La digue sud protégée

Chaque hiver, les forts vents dominants de nord-ouest lèvent des vagues qui viennent «  manger » la face interne de la digue sud des Salins de Frontignan. En 2010, des travaux conséquents ont été réalisés par une entreprise de travaux publics, afin de combler des brèches. Pour prévenir ce type de dégradation, les gestionnaires des Salins de Frontignan ont prévu de fixer des planches aux anciens « cairels », ces piquets en châtaignier, situés en amont,  à 100 mètres de la digue, permettant de briser cette « houle rongeuse » et de pérenniser la face interne de la digue. Pour fixer ces 600 mètres de planches, sur deux lignes, soit 1 200 mètres au total, l’EID-Med et Thau Agglo ont mutualisé leurs moyens. Durant dix jours, 5 agents de de l’intercommunalité et 2 de l’association ALM (agents du littoral méditerranéen) de Frontignan ont réalisé ces travaux, sous la responsabilité de Laurent Woock, garde gestionnaire de l’EID-Med, profitant de l’assec estival. Une gestion hydraulique fine sera dorénavant assurée sur ce secteur par l’EID-Med, pour  maintenir  un niveau d’eau à la fois assez bas, afin d’éviter la levée de grosses vagues, et assez haut pour garantir aux oiseaux leur ressource alimentaire, notamment les flamants roses, qui abondent tout au long de l’année.