Actualités

18 Septembre 2015
Communication

Facebook - Ce n’est qu’un début...

Être présent sur Facebook, ce n’est pas une recherche de « branchitude », mais une nécessité pour élargir l’assiette de ses supports et, par conséquent, celle de son ou de ses public(s). Ce support est donc nécessaire pour une activité comme celle de l’EID-Med, tenant compte des saisons et d’événements évolutifs sur de courtes périodes. C’est chose faite depuis fin juin : www.facebook.com/EID-Méditerranée.

Source d’informations

Parmi les utilisateurs des réseaux sociaux en général et de Facebook en particulier, le plus populaire d’entre eux, figurent nombre de gens qui ne consultent quasiment pas d’autres supports d’information (journaux papier, radio ou TV). Aussi, en ne s’adressant qu’aux supports traditionnels, on se prive de toucher des secteurs de plus en plus vastes de la population, surtout les jeunes. Il faut donc avoir, a minima, son profil et sa page sur ce puissant réseau social.

Montée en charge

Pour l’EID Méditerranée (enfin, pour le célèbre Albo Pictus, car le titulaire d’une page doit être impérativement un personnage réel ou fictif), c’est chose faite depuis fin juin. Le dispositif est encore dans une phase de montée en charge, mais une première lisibilité est en train de se faire jour via des partages de plus en plus nombreux d’informations synthétiques d’actualité, à raison de deux à trois « post » par semaine.

D’abord du pratique

Ainsi, parmi la trentaine de publications réalisées, celles qui ont enregistré le plus de « clics », même si les cumuls sont encore contenus, sont celles traitant des bons réflexes à avoir après la pluie (supprimer les eaux stagnantes pour éviter le « moustique tigre »), puis des gîtes larvaires, du moustique et de la démoustication, puis du mandat de l’EID-Med par la DGS à Paris et à Créteil (voir actus précédentes). Ce qui laisse penser que les informations « chaudes », d’actualité immédiate et pratiques sont plus prisées que les informations institutionnelles. Depuis le démarrage, la page a cumulé près de 500 « fans » : c’est donc encore un début.

Merci de diffuser l’adresse de la page et de faire partager les « post » régulièrement publiés et, pourquoi pas, de les « liker » : www.facebook.com/EID-Méditerranée.