Actualités

01 Juillet 2015
EID Méditerranée

Christophe Morgo, nouveau président de l’EID Méditerranée

Après réception des délibérations des 7 collectivités membres (conseils départementaux des Pyrénées-Orientales, de l’Aude, de l’Hérault, du Gard, des Bouches-du-Rhône, du Var et Région Languedoc-Roussillon), portant nomination de leurs représentants, le nouveau conseil d’administration de l’EID Méditerranée s’est réuni mercredi 1er juillet. Chaque collectivité compte deux administrateurs (et autant de suppléants), sauf le Département du Var, qui n’en compte qu’un, car n’émargeant qu’à la compétence « santé / lutte antivectorielle »).

Unanimité

Le 1er juillet, il s’agissait d’une séance « extraordinaire », dont l’ordre du jour était exclusivement constitué de points réglementaires liés à l’installation de toutes les instances de l’établissement. À commencer par la présidence, que briguait un seul candidat, Christophe Morgo, vice-président du CD 34, qui a été présenté par le président du conseil départemental de l’Hérault, Kléber Mesquida. Un mandat qui commence par un vote favorable unanime des administrateurs. 

 

« Marathon man »

Christophe Morgo, 50 ans, est un enfant du Pays de Thau. Natif de Sète, il a été élu pour la première fois au conseil général de l’Hérault en 2001, dans le canton de Mèze, réélu deux fois, en 2008 et, récemment, en 2015, au sein d’une circonscription cantonale élargie. Entre-temps, il est devenu maire de Villeveyrac (34), en 2014. Sa nouvelle responsabilité, au sein du conseil départemental de l’Hérault, de vice-président délégué à l’environnement le prédestinait à s’intéresser à l’EID Méditerranée, jusqu’à en exercer la responsabilité principale, après plusieurs années passées à son conseil d’administration. Il est donc en pays de connaissance, à cette période très active de l’établissement, qui évolue entre un contrôle de la nuisance perturbé par la paupérisation insecticide et l’arrivée tonitruante du « moustique tigre », dont on sait la forte gêne qu’il revêt pour les populations qui se trouvent à son contact. Dans ce contexte, le nouveau président de l’EID Méditerranée a de l’énergie et de l’endurance à revendre, entretenues par ses talents de coureur de fond, spécialiste des distances marathoniennes. Voire plus, puisqu’il a remporté l’édition 2009 des 100 kilomètres de Millau. Les moustiques devront voler vite…

Le CA et le Bureau de l’EID-Med