Actualités

08 Juin 2015
Moustique tigre

L’EID-Med désignée pour une étude « Bâtiments »

Les départements colonisés par le « moustique tigre » Aedes albopictus sont confrontés à la question des aménagements urbains et des règles de construction et d’urbanisme permettant de limiter la pullulation de ce nuisant et vecteur potentiel de dengue et de chikungunya. Aussi, le contrôle de ce moustique est-il une nécessité pour limiter tout risque épidémique, ainsi que la pression de la nuisance que peuvent subir les populations.

De la conception à la réalisation et à la gestion

Comme le vérifient régulièrement les opérateurs de démoustication et de santé publique, une meilleure caractérisation des ouvrages « en dur », en termes de production de moustiques, devrait permettre d’intégrer cette problématique au niveau de leur conception et de leur réalisation puis de leur gestion. À cette fin, le directeur du centre national d’expertise sur les vecteurs (CNEV) vient de mandater l’EID Méditerranée pour élaborer un protocole permettant de développer une étude sur l’identification et la productivité des gîtes larvaires en relation avec le bâti. Ceci dans le cadre de la convention annuelle liant l’EID-Med et la direction générale de la santé (DGS, ministère).

Contacts en cours avec le BTP et l’habitat social

Cette étude est raccord avec les contacts pris, encore récemment, avec les professions du bâtiment et des travaux publics. La cellule économique L-R du BTP a invité l’EID Méditerranée, le 20 mai dernier, à présenter la problématique du « moustique tigre » aux membre de son bureau, composé de la direction régionale de l’environnement, agriculture et logement (DREAL, État), des fédérations de BTP, d’artisans, de l’ordre régional des architectes, de l’union des organismes d’habitat social, entre autres. Une séance devant ouvrir sur des réunions de travail bilatérales. Dans le même esprit, suite à une réunion avec une douzaine de bailleurs sociaux de la région, sous l’égide de l’URO-Habitat social Languedoc-Roussillon, l’EID Méditerranée leur a adressé deux documents pratiques :

- une « Notice de recommandations ‘’3D’’ pour la rédaction de cahiers des charges, dans le cadre d’appels d’offres pour la prestation de traitements insecticides des résidences collectives ».

- un powerpoint décrivant une quinzaine de situations favorables à la prolifération du moustique piqueur / vecteur, leurs causes et les conseils concrets pour s’en prémunir.

Le powerpoint est disponible ici.