Actualités

19 Mars 2015
Moustique tigre

« Moustique tigre » 1 - La saison est lancée

Bien que réunis trois mois plus tôt que l’an dernier, les représentants des mairies héraultaises de la zone d’action de l’EID-Med ont été presque aussi nombreux à participer qu’en 2014. Toujours répartis en trois secteurs (Montpelliérais le 2 mars, Biterrois le 4 et Pays de Thau le 5), responsables de services techniques (ou d’hygiène & santé, pour les plus grandes villes), en grande majorité, mais aussi quelques élus étaient issus de 33 des 81 communes de ladite zone d’action, représentant 75 % de la population concernée.

Trois quarts de la population

Plus significative est la comptabilisation des populations communales correspondant à ces représentations, soit près de 620 000 habitants (contre 635 000 l’an dernier), c’est-à-dire plus de 75 %  du total concerné. L’ordre du jour de ces réunions portait principalement sur le « moustique tigre », dont l’exercice 2014 a permis d’entrevoir (voire un peu plus…) les capacités réelles de nuisance. L’objectif consiste à renforcer l’implication des communes dans l’effort de communication préventive, afin de relayer et d’amplifier les messages comportementaux impulsés par l’EID Méditerranée.

Mobilisation attendue

Au-delà des bilans sanitaire et opérationnel, il s’est agi de les inciter à s’investir dans plusieurs directions. Primo, pour celles qui ne l’ont pas encore fait, désigner un référent, interlocuteur unique du chef d’agence EID concerné. Secundo, inscrire des agents et cadres techniques aux formations proposées par l’EID-Med (qui, pour la cinquantaine de communes ayant répondu, vont démarrer prochainement). Tertio, veiller à être exemplaires, en supprimant ou en gérant les gîtes larvaires présents dans leur patrimoine bâti (écoles, crèches, maisons de retraite, espaces verts, voie publique, etc). Quater, mobiliser leurs propres moyens et ressources en direction des citoyens : supports d’information, événementiels, etc.

Focus sur le porte-à-porte

Le dispositif « porte-à-porte » a fait également l’objet d’une présentation, en appui sur le bilan de l’expérimentation conduite en octobre dernier à Montpellier et à Castelnau-le-Lez (voir « Flash » n° 655) : une démarche qui sera rendue opérationnelle en 2015 dans plusieurs communes de la zone traditionnelle d'action de l'EID Méditerranée.

www.albopictusLR.org