Actualités

19 Mars 2015
Moustique tigre

« Moustique tigre » 3 - Ça se passe à la porte…

Une opération de porte-à-porte a été expérimentée en octobre dernier sur deux quartiers de Montpellier et de Castelnau-le-Lez (Hérault). Objectif : sensibiliser les particuliers aux situations favorisant, chez eux, la prolifération des « moustiques tigres » (80 % des gîtes larvaires se trouvent en intradomiciliaire) et les inciter à les contrecarrer. Ces porte-à-porte seront mis en œuvre de façon opérationnelle en 2015, dans le cadre du contrôle de la nuisance, dans plusieurs communes de la zone d’action de l’EID Méditerranée.

Point de départ

Durant cinq semaines, les 4 binômes mixtes engagés, encadrés par les agents EID de Montpellier-Fréjorgues, ont, sous l’égide des directions générale, technique et de la communication, éprouvé un premier mode opératoire : depuis la diffusion d’un courrier d’annonce auprès des résidents ciblés jusqu’au traitement des données récoltées au cours des visites domiciliaires, via l’administration d’un questionnaire.

Leçons tirées

En 2015, ce dispositif sera rendu opérationnel. Sur la base des leçons tirées, des améliorations sont en train d’être apportées à la procédure (voir encadré ci-dessous), ainsi qu’à toute une série d’éléments de contenu et d’accompagnement touchant, en vrac, aux tenues vestimentaires (type, nature, motifs et logos à floquer), courrier d’amorce, questionnaire, horaires de passage, modes de déplacement, etc.

Service civique

Pour que ces « portes-à-portes » aient une incidence significative, il faut que pendant les six bons mois que dure la saison, ils concernent un nombre conséquent de résidences. Donc il faut du monde. Ainsi, à l’instar de ce que font les opérateurs ultramarins (notamment en Martinique), un agrément a été demandé à l’État pour recruter des volontaires du service civique. Le champ de l’action (éducation citoyenne) correspond bien au cadre de ce dispositif puisqu’il s’agit d’un engagement voulu, indemnisé, ouvert à tous les jeunes de 16 à 25 ans, sans conditions de diplôme.

Opérationnel fin mai ?

Idéalement, 17 binômes mixtes (34 volontaires) seront répartis entre les agences de la zone d’action (et également, pour Montpellier ville, au siège de l’EID-Med). Si l’agrément intervient d’ici à fin avril, le dispositif pourra être opérationnel fin mai, après trois semaines de formation appliquée. Les volontaires devront bénéficier d’un tutorat interne, pour leur assurer un suivi formateur. Car l’objectif est aussi de leur mettre le pied à l’étrier professionnel.

La procédure opérationnelle (résumé)

Visites résidentielles via des binômes H/F formés et encadrés par les agences opérationnelles de l’EID Méditerranée.

 Choix des sites : priorités établies selon une carte « d’aléas et de risques » (relevés de nuisance objective) et investigation exhaustive des quartiers fléchés (système de « repasses » si absences).

 Administration d’un questionnaire (point « 0 »), à l’aide d’outils nomades (établi selon protocole sociologique).

 Identification des situations de prolifération, explication des mécanismes, vidange et suppression de gites larvaires sur site.

 Diffusion de supports de communication (flyer, check-list…) pour informations préventives explicitées et suivi dans le temps.

 Proposition de relevé de coordonnées « mail », pour création d’un listing de référents (relais d’info).

Check-list