Actualités

03 Novembre 2014
Chikungunya / Dengue

Enquêtes & traitements LAV (*) : les délais sont tenus

Un bilan a été fait par la cellule « albopictus » de l’EID Méditerranée des temps moyens de réaction entre un signalement par une ARS d’un ou de cas suspect(s) ou avéré(s) de chikungunya ou de dengue et l’enquête entomologique puis le traitement antivectoriel effectués sur le terrain. Une statistique qui concerne chacun des dix départements où l’EID-Med est mandatée pour intervenir dans ce domaine (06, 83, 84, 13, 30, 34, 11, 66), sauf les Alpes-de-Haute-Provence (04) et la Haute-Garonne (31), où il n’y a pas eu de traitements de LAV cette année. Des chiffres raccord avec ceux inscrits dans le « Fascicule LAV », édité en début de saison par l’EID-Med, indiquant un délai de 24 heures à 5 jours. Seuls le Gard et l’Hérault excèdent légèrement le plafond (5,25 à 5,5 jours), mais cela s’explique par le nombre élevé d’interventions cette année. En moyenne générale, ce délai est de 4 jours, ce qui est très correct.

(*) LAV : lutte antivectorielle (i.e. traitements insecticides contre les moustiques vecteurs).