Actualités

21 Juillet 2014
EID Méditerranée

Un projet formateur sur les biocides

Porté par SupAgro (École nationale d’agriculture de Montpellier), l'INRA (Institut national de la recherche agronomique) et l'Université de Montpellier 2 (Sciences et techniques) et associant l’EID Méditerranée, le projet « EBISOL » (*) vient de justifier une demande  de contribution de l’EID-Med à une formation d’étudiants en thèse sur la thématique « Biopesticides, biotechnologies, environnement : enjeux environnementaux, sociétaux et économiques de l’utilisation des protéines insecticides ».

Mono produit…

Une délégation conduite par le Dr Siobhan Staunton, composée de trois de ses collègues chercheurs à l’INRA et au CIRAD de Montpellier et de huit doctorants, a été accueillie le 17 juillet à la direction générale de l’EID-Med pour une présentation succincte des activités de l’établissement, qui s’est poursuivie par une visite de l’agence opérationnelle de Montpellier-Fréjorques et des marais de Candillargues, sous l’égide de René Auguste, adjoint au chef d’agence. L’occasion d’aborder la problématique complexe du contrôle des moustiques issus des zones humides littorales avec le seul bio-insecticide Bacillus thuringiensis ser. israelensis (Bti).

(*) Le projet Ebisol est un projet scientifique et technique qui a pour objectif, sous l’égide du ministère de l'Ecologie, de répondre aux interrogations sur l'utilisation des Bacillus thuringiensis en agriculture et en lutte antivectorielle (LAV) : persistance, mode d'action, effets non intentionnels.