Actualités

21 Juillet 2014
Littoral

Littoral - En phase avec la saison estivale

Reconstitution et aménagements divers

Point désormais traditionnel sur les principales activités conduites, dans la période récente, par le pôle Littoral, à la direction technique de l'EID Méditerranée, d’autant plus d’actualité que la saison touristique a démarré et que, même si ce n’en est pas l’objectif exclusif, les divers travaux de maintenance, d’entretien et d’amélioration contribuent aussi à l’essor de cette activité économique et au confort de nos visiteurs.

Cordon sableux et accueil

Ainsi, l'EID Méditerranée est, via son pôle Littoral, maître d'œuvre du projet de protection du littoral de Villeneuve-lès-Maguelone, près de la basilique, pour le compte de la commune et du conseil général de l’Hérault. Les agents du pôle suivent et contrôlent actuellement les travaux réalisés sur le site : reconstitution et protection d'un cordon sableux, aménagements d'accueil du public, végétalisation à partir d'espèces dunaires et de zones humides.

Pose de ganivelles

A l'approche de la saison estivale, l’équipe opérationnelle du pôle Littoral s'est occupée à poser des ganivelles et à réparer des ouvrages, notamment dans l’Hérault, pour et sur les communes de Portiragnes, de Marseillan et de Valras-plage.

Expérimentation de boutures

Toujours sur le front côtier, une stagiaire au sein du pôle Littoral a mis en place à l’agence opérationnelle EID de Sauvian, ainsi que sur le terrain, des casiers d’expérimentation de boutures de plantes dunaires (chiendent et oyats, en l’occurrence), afin de mieux connaître leur reprise en fonction de différents substrats et des conditions météorologiques.

Recul stratégique

Puis, le 16 juin dernier, a eu lieu à la Faculté des sciences économiques de Montpellier la restitution des réflexions menées, dans le cadre du projet SOLTER (Solidarités territoriales et stratégies pour la résilience du littoral à la subversion marine), piloté par le LAMETA (laboratoire montpelliérain d’économie théorique et appliquée, CNRS), sur les modalités de financement et de mise en œuvre de la relocalisation des activités et des biens exposés au risque de submersion marine sur le littoral. Différents mécanismes destinés à intégrer le recul stratégique dans un projet global d’aménagement du territoire ont été présentés par le pôle Littoral de l'EID-Med. Ceci afin de le rendre plus acceptable auprès de la population et de diversifier les financements de l’acquisition des biens à relocaliser. Les participants (élus, services de l’État, experts et gestionnaires des risques, urbanistes et aménageurs, acteurs économiques) sont ensuite intervenus, lors d’une table ronde et de plusieurs ateliers de travail, au cours desquels l’approche proposée par l’EID-Med a été saluée.

Impact des sports de glisse

Enfin, le projet « N2Glisse » vient d'être lancé, financé par les Aires marines protégées (AMP), établissement public pour la protection du milieu marin. Il s’agit d’étudier l’impact des sports de glisse sur le littoral et d’en rendre compte aux AMP. Un projet qui permet également à l’EID-Med de développer un nouveau partenariat.