Actualités

02 Décembre 2013
Opérationnel

Nuisances, quelques soubresauts

Quelques Aedes detritus adultes (moustiques des marais) sont encore présents, marginalement, aux abords des reliefs, particulièrement au sud-ouest de Montpellier. La période automnale a connu un pic de nuisance résiduelle, fin octobre - début novembre, imputable à ces Aedes des marais, grandement favorisé par une météo très clémente. Ils sont venus s’ajouter aux quelques moustiques urbains présents, notamment, dans le Montpelliérais. Les précipitations enregistrées en novembre, corrélées parfois à des vents de sud-est, ont entraîné des mises en eau de sols secs. Des éclosions larvaires d’Aedes detritus, toujours, limitées jusqu’alors au seul littoral audois, se sont produites ailleurs dans la zone d’action de l’EID Méditerranée et ont fait l’objet de suivis. Toutefois, le développement des larves est désormais considérablement ralenti et l’action des vents de terre réduit les superficies d’éclosion. Des traitements antilarvaires pourraient toutefois être nécessaires dans les jours qui viennent. Leur mise en œuvre sera fonction du vent et des températures de l’eau. Un seul petit appel a été enregistré en quinze jours sur le numéro « indigo ».