Actualités

07 Novembre 2017
EID Méditerranée

Visites - Jeunesse & Sports et GRAINE L-R

Poursuite des visites institutionnelles destinées à une meilleure connaissance des missions et contraintes de l’opérateur EID Méditerranée. Et au renforcement de partenariats concrets, également. En octobre, se sont succédé la direction régionale (Occitanie) de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion sociale (DRJSCS) et la direction du réseau d’éducation à l’environnement GRAINE Languedoc-Roussillon, fédérateur de 250 structures environnementales et scientifiques, dont beaucoup d'associations, certaines étant appelées à s’impliquer dans des animations préventives liées au « moustique tigre », dans le cadre d’une convention entre l’ARS (agence régionale de santé) Occitanie et l’EID-Med, en cours de finalisation.

Sensibiliser largement

Pascal Étienne, directeur régional (Occitanie) de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion sociale (DRJSCS), et son adjointe, Élisabeth Sévenier-Muller, ont visité l'EID Méditerranée, le 6 octobre dernier, dans les mêmes conditions que les visiteurs institutionnels qui les ont précédés. Trois raisons à cela : d'abord la lutte contre le « tigre » est un vrai...  sport (humour), ensuite la DRJSCS est l'administration partenaire concernant le dispositif des Volontaires du service civique (une dizaine sont « recrutés » à l'EID chaque année), enfin le directeur régional, ainsi que les préfets de département, ses homologues des directions régionales (DREAL, DRAAF, etc.), la directrice régionale de l'ARS et le recteur de la région académique, participe aux réunions régulières du comité d'administration régionale (CAR), sous la présidence du préfet de région. Plus de membres de cette instance sont sensibilisés aux problématiques auxquelles l'EID est confrontée, mieux c'est.

Échanges sur la prévention

Et le 2 octobre dernier, à l'EID Méditerranée, une matinée a été consacrée à une formation - ou plutôt une information - d'une douzaine d'animateurs affiliés aux associations que le GRAINE L-R à identifiées au sein de son réseau pour participer à la démarche pédagogique sur le « moustique tigre », encadrée par l'ARS Occitanie et l'EID-Med. Bruno Tourre, directeur général, Christophe Lagneau, directeur recherche et développement, Jean-Louis Gély et Anne Baudin, de la direction de la communication, ont successivement présenté le contexte historique de la mise en œuvre d'une démoustication de confort dans la région dès la fin des années 1950, la problématique centrale des moustiques nuisibles issus des zones humides littorales, l'évolution technique de l'outil EID, les effets (ou méfaits) de l'arrivée du « moustique tigre » et la stratégie mise en œuvre contre lui, dans laquelle la communication préventive et la recherche d'une mobilisation sociale tiennent le haut du pavé. Chaque agence opérationnelle de l'EID était représentée à cette réunion.

Utile découverte

À l'issue d'une visite commentée du laboratoire, les associatifs se sont déclarés ravis de ce qui a été pour eux une utile découverte. Utile et nécessaire pour pouvoir restituer, dans les contacts avec le public, la problématique du « tigre » par rapport à celle, plus générale, des moustiques anthropophiles (pouvant piquer l'Homme) « traditionnels ». L'après-midi a été consacré à un débriefing des premières (co) animations réalisées depuis le printemps en Occitanie, dans lesquelles l'EID-Med est systématiquement impliquée, physiquement, sur les territoires de ses Départements membres et via ses supports informatifs partout ailleurs.