Actualités

14 Mai 2018
EID Méditerranée

Réseau - « Vectopole Sud » a vu le jour ce 3 mai

Date importante : ce jeudi 3 mai a vu la signature officielle de la convention portant le nouveau « Vectopole Sud », à Agropolis International, en partenariat entre le CIRAD, le CNRS, l’INRA, l’IRD, l’Université de Montpellier et l’EID Méditerranée. Cette convergence de six acteurs scientifiques et techniques a pour but de consolider et d'amplifier le précédent réseau montpelliérain sur les vecteurs et maladies émergentes (RMVME), créé en 2010. On parle désormais de « consortium » (association rassemblant des entités en vue de réaliser des projets communs).

Du fondamental à l'opérationnel

Comme l'a souligné le président de l'EID-Med, Christophe Morgo, au cours de son allocution – et c’est ce qui justifie et légitime la participation de l’EID à ce dispositif –, toutes les étapes, toutes les facettes de la connaissance de ces vecteurs et des moyens de lutte qui y sont consacrés, depuis la recherche fondamentale jusqu’aux processus opérationnels, sont représentées dans ce réseau, à raison des champs de compétences des organismes qui le composent. Et puis, où ailleurs qu’à Montpellier un tel réseau était-il envisageable, sachant, comme l’a souligné l’académicien Érik Orsenna dans son livre « Géopolitique du moustique », paru l’an dernier, que Montpellier compte une des plus forte concentration d’entomologistes en Europe ? 

4 plateformes

En amont de la signature officielle, deux séries de présentations ont été faites en fin de matinée, avant une table ronde » l’après-midi.
 
Le consortium « Vectopole Sud » a été présenté par Thierry Lefrançois, du CIRAD Montpelier, puis chacune des 4 plateformes constitutive du « Vectopole Sud » (4 laboratoires aux activités très complémentaires) a été évoquée par une responsable technique de chaque organisme :
- le MIVEGEC (Maladies Infectieuses et Vecteurs Écologie, Génétique, Évolution et Contrôle) / IRD, par Bethsabée Scheid.
- ASTRE (Animal, Santé, Territoires, Risques et Ecosystèmes) & INTERTRYP (Interactions Hôte-Vecteur-Parasite-Environnement dans les maladies tropicales négligées dues aux Trypanosomatidae) / CIRAD, par Karine Huber.
- DGIMI (Diversité, Génomes & Interactions Microorganismes Insectes / INRA), par Magali Eychenne.
- les laboratoires de EID Méditerranée, par Marie-Laure Setier-Rio.
 
► Ensuite, 4 « projets phares » ont été présentés : le projet « EU / Horizon 2020 Infrastructures » (programme phare du financement des activités de R&D en Europe, lancé en décembre 2013), par Frédéric Simard (IRD / MIVEGEC) ; le projet « Revolutionizing Insect Control » - REVOLINC (faisabilité en laboratoire et à l’opérationnel de la technique de l’insecte stérile combinée à l’autodissémination), par  J. Bouyer (CIRAD / ASTRE) ; le projet « autodissémination » (autodissémination de faibles quantités d’insecticide par les femelles de moustique-tigre), avec cofinancement de l’État, par Gregory L’Ambert (EID-Med) ; le Master international d’entomologie médicale et vétérinaire, par  F. Fournet (IRD / MIVEGEC).
 
► Après la signature de la convention, en présence du délégué régional à la recherche et à la technologie, représentant le préfet de région, une table ronde animée par Frédéric Simard (IRD / MIVEGEC) a porté sur les stratégies innovantes de lutte contre les insectes vecteurs et ravageurs, et autour de trois « keynotes » (conférences), dont une sur la technique de l’insecte stérile (TIS).
 
www.vectopole-sud.fr (en ligne prochainement)
 

Consiel Général des Pyrénées OrientalesConseil Général de l'AudeDépartement de l'HéraultConseil Général du GardConseil départemental des Bouches du RhôneConseil Général du Var