Actualités

01 Juin 2014
EID Méditerranée

Quelques actus liées à « Natura 2000 »

Une publication dans laquelle l’EID Méditerranée est impliquée, visant à améliorer toujours et davantage les interventions de démoustication, en conformité, notamment, avec les règlements spécifiques aux sites naturels inscrits dans le réseau européen « Natura 2000 », qui se distinguent par leur grande valeur patrimoniale. Ce qui, dans certains cas particuliers, peut poser des questions parfois délicates, s’agissant particulièrement d’éventuelles problématiques vectorielles liées au « moustique tigre ».

Publication scientifique

Un article scientifique de Claire Duchet, détachée de l’EID-Med à l’Université de Haifa (Israël), auquel ont collaboré, notamment, Albane Marie et Christophe Lagneau, pour l’EID Méditerranée, est paru dans le numéro de janvier du périodique « Microbial Ecology », traitant de la persistance du Bti, en lien avec le projet DIBBECO (Devenir et Impacts du Bactério-insecticide Bacillus thuringiensis ser. israelensis dans les ECOsystèmes), réalisé en partenariat avec l’Université Joseph-Fourier de Grenoble et l’EID Rhône-Alpes. Les éléments de réponses apportés pourront être utilisés dans le cadre des études d’incidences « Natura 2000 » (“Persistence and recycling of bioinsecticidal Bacillus thuringiensis subsp. israelensis spores in contrasting environments: evidence from field monitoring and laboratory experiments”, Claire Duchet, Guillaume Tétreau, Albane Marie, Delphine Rey, Gilles Besnard, Yvon Perrin, M. Paris, Jean-Philippe David, Christophe Lagneau, Laurence Desprès).

Natura 2000 et « moustique tigre »

Si un ou des cas suspects de dengue ou de chikungunya sont identifiés sur un site classé « Natura 2000 », faut-il / peut-on traiter sur-le-champ, ou pas ? Cette question est posée, à laquelle il peut être répondu soit directement par la positive, soit par le déclenchement d’une procédure préalable, consistant à contacter la DREAL (direction régionale de l’environnement / État). Dans le second cas, si l’attente de la réponse dure « un certain temps », le « moustique tigre » Aedes albopictus ne risque-t-il pas d’avoir le temps de piquer et de transmettre ? C’est un point qui sera abordé lors du comité de suivi puis, à l’automne, par l’assemblée générale de l’ADEGE (agence nationale pour la démoustication), afin qu’en lien avec les ARS et la direction générale de la santé (DGS), une réflexion appliquée soit lancée à l’échelle nationale, afin de disposer d’un mode opératoire cohérent à l’échelle de tous les territoires concernés par cette problématique.

(*) Natura 2000 est un réseau de sites naturels ou semi-naturels de l'Union européenne ayant une grande valeur patrimoniale par la faune et la flore exceptionnelles qu'ils abritent, et dont l’objectif est d’y maintenir la diversité biologique des milieux, dans une logique de développement durable. À cette fin, des règlements spécifiques s’y appliquent. En Languedoc-Roussillon, 77 sites sont ainsi classifiés, dont une vingtaine dans la zone d’action de l’EID-Med (www.languedoc-roussillon.developpement-durable.gouv.fr).