Actualités

06 Février 2017
Littoral

Projet - Posidonies, c’est parti !

La réunion de lancement du projet « POSBEMED » (Posidonia Beach Mediterranean), l’un des 49 (sur 375 candidats) retenus dans la dernière vague du programme européen « Interreg MED », s’est déroulée les 18 et 19 janvier derniers au siège de l’EID Méditerranée. Quatre partenaires (français, italiens et grec) se rassemblent pour que les dépôts de ces plantes, les Posidonies, sur les plages soient gérés au mieux de l’intérêt patrimonial.

Sensibiliser et outiller

Ce projet est consacré à la gestion durable des banquettes de posidonies (*) dans le nord du bassin méditerranéen : celles-ci sont souvent enlevées des plages où elles se déposent, pour des raisons d’image liée au tourisme, alors qu’elles constituent un atout protecteur des effets de la houle sur le linéaire côtier et qu’elles recèlent des graines d’espèces végétales très utiles à la formation des dunes. D’où la double nécessité de sensibiliser élus et grand public et de proposer aux décideurs et acteurs de terrain un mode opératoire et des outils adéquats pour la gestion de ce type de situation (voir Newsletter n° 18, de novembre 2016).

Partenariat transnational

Durant ces deux jours, le pôle Littoral de l’EID-Med, qui est le chef de file du projet, a accueilli ses quatre partenaires : l’IUCN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature), Espagne, l’IMC Foundation (Centre Marin International), Italie, ECO-logica, Italie, et le HCMR (Centre Hellénique de Recherche Marine), Grèce. La réalisation de ce projet d’étalera sur 18 mois (jusqu'à juin 2018).

(*) Les Posidonies sont des plantes aquatiques vivant sous l'eau. Les fibres de leurs feuilles sont rassemblées par les mouvements de la mer en boules feutrées, souvent rejetées sur les plages, en Méditerranée.

Un générique très européen

Après un accueil du directeur général, Bruno Tourre, et du directeur technique, Didier Moulis, c’est Hugues Heurtefeux, chargé du pôle Littoral, qui a été à la manœuvre, avec son équipe dédiée au projet (Philipe Richard, Delphine Boulet, Maria-Eugenia Giunta-Fornasin). S’y sont associés le service de l’information géographique, la direction technique et la direction de la communication. Pour les partenaires, étaient présents : Mar Otero et Mohamed Karmass (IUCN, Espagne, Malaga), Maria Salomidi, Vassilis Gerakaris et Yannis Issaris (HCMR, Grèce, Anavyssos), Paolo Mossone et Simone Simeone (ICM, Italie, Oristano - Sardaigne), Patrizia Milano et Anna Antonacci (ECO-logica, Italie, Bari, Pouilles).

Consiel Général des Pyrénées OrientalesConseil Général de l'AudeDépartement de l'HéraultConseil Général du GardConseil Général des Bouches du RhôneConseil Général du Var