Actualités

06 Octobre 2014
EID Méditerranée

Presse - Les retombées sont significatives

Pour la « journée thématique » qui a précédé son assemblée générale, à Paris, le 2 octobre, le Centre national d’expertise sur les vecteurs (CNEV), dont l’EID Méditerranée est un des trois laboratoires associés au MIVEGEC (IRD, CNRS, UM 1 et 2), avec ceux du CIRAD et  de l’EHESP (École nationale de la santé publique),, a demandé à la direction de la communication de l’EID-Med de faire un point sur la couverture de presse de toutes les problématiques touchant au moustique, en termes sanitaire comme de nuisance.

Dans toute la presse écrite

L’exposé qu’a effectué Anne Baudin, adjointe au dircom’, a été confectionné à partir de coupures sélectionnées par un prestataire spécialisé retenu sur appel d’offres, « L’Argus de la presse ». Ces articles et dossiers ressortissent à des mots et à des expressions clés (*). Ainsi est rassemblé, semaine après semaine, tout ce qui s’écrit sur ces thèmes dans à peu près toute la presse écrite française : quotidienne et périodique régionale et nationale, spécialisée et professionnelle, augmentée d’une compilation, faite en local, des sujets traités en relation avec l’EID-Med par les supports radio et télé, ainsi que des articles parus dans la presse institutionnelle (magazines communaux et départementaux) du Languedoc-Roussillon.

Faits marquants

En découpant l’année mois par mois, un croisement peut être fait entre le nombre d’articles parus, par thème et par type de presse, et les faits marquants du moment : en janvier, la situation épidémique au chikungunya dans les Antilles et en Guyane et les risques d’épidémie aux USA ; en mai, l’activation du plan antidissémination du chik et de la dengue et les premières apparitions de cas importés ; en juin, la progression du « moustique tigre » et les moyens de l’endiguer ; en juillet, la focalisation sur le chikungunya (surtout dans la presse régionale, relayant des dépêches d’agence), en appui sur les déclarations de la ministre de la Santé lors de son déplacement dans les départements français d’Amérique ; en août, les risques estimés élevés de transmissions vectorielles en métropole, bien qu’un recul de l’épidémie semblait se dessiner dans les Antilles ; en septembre, les trois cas autochtones de dengue, dans le Var et les Bouches-du-Rhône (et déjà en août, pour le premier), mais dans une dimension finalement assez modeste (peu d’écho au niveau national).

Forte sensibilisation

Côté audience, à grands traits, la population française apparaît comme étant fortement sensibilisée aux maladies transmises par les moustiques et aux enjeux de la démoustication : 87 % de la population âgée de 15 ans et plus (de 85 à 90 % selon les catégories : hommes, femmes, jeunes, seniors, professionnels de santé, etc) ont eu au moins une occasion de lire une retombée de presse à ce propos, soit près de… 44,6 millions de lecteurs français ! Impressionnant. De là à dire qu’ils sont tous des spécialistes…, on ne se risquera pas. 

Le Top 10 des médias

Sur le plan géographique, curieusement, le plus gros impact a été enregistré en… Auvergne, où près de 92 % de la population a été sensibilisée. Il faut dire que l’arrivée attendue d’albopictus y a été confortablement traitée, avec des titres parfois accrocheurs, comme dans tous les territoires qui ont eu à connaître pour la première fois l’insecte tigré (et comme il n’est pas encore présent en terre auvergnate, on peut s’attendre à d’autres parutions l’an prochain). Au palmarès général, en termes de retombées de presse (nombre d’articles) et d’espace rédactionnel, c’est « France Antilles » qui arrive en tête du Top 10, devant l’Agence France Presse (mondiales), « La Provence » (3ème), « France Guyane », « Midi Libre » (5ème), « Var Matin » (6ème), « Le Dauphiné libéré », l’Agence France Presse (économiques), « Le Progrès » et « La Montagne ».

(*) Moustiques - Démoustication - Aedes albopictus - Moustique tigre - Lutte antivectorielle (LAV) - Risques et/ou transmissions vectoriels - Chikungunya - Dengue…

Des chiffres très intéressants

 85 dépêches de l’AFP (Agence France Presse) sur la période janvier - septembre 2014.

 804 parutions dans la presse quotidienne régionale (premier relais), soit plus de 127 pages d’espace rédactionnel.

 54 parutions dans la presse quotidienne nationale, soit 10 pages d’espace rédactionnel.

 81 parutions dans la presse spécialisée, soit plus de 51 pages d’espace rédactionnel.

 199 parutions dans la presse professionnelle, soit plus de 133 pages d’espace rédactionnel.

 1 263 parutions au total ; 239 supports mobilisés ; près de 360 pages ; 78 millions d’exemplaires vendus.

 4,1 millions d’euros d’équivalent publicitaire !

 Le mot « épidémie » est cité dans 45 % des retombées.

 L’expression « moustique tigre » est citée dans 55 % des parutions.

* L’EID Méditerranée est citée, tous sujets confondus, dans plus de 150 parutions, soit près de 12 % du volume global. Ce qui, si on ajoute les sujets radios et TV, non pris en compte dans le bilan ci-dessus mais nombreux, est beaucoup mieux que pas mal.