Actualités

18 Avril 2017
Moustique tigre

Moustique tigre - Privons-le d’eau !

Même si quelques spécimens adultes recommencent à voleter, le « moustique tigre » n’est pas encore complètement sorti de sa diapause (hivernation). Ce retour à l’activité se fait progressivement à partir de fin mars / début avril, selon les conditions météo (de températures principalement), allant ensuite crescendo à partir de courant mai. C’est donc le bon moment pour réitérer les conseils préventifs, consistant à priver ce moustique, à l’état d’œufs, de tout accès à l’eau, propre comme sale, qui déclenche l’éclosion larvaire. Rappelons que 80 % des situations favorables à cette espèce se trouvent à l’intérieur des domiciles des particuliers. Alors chacun(e) et tous ensemble, faisons équipe avant qu’il pique !

Supprimer, mais pas que ...

La suppression des eaux n’est pas le seul geste à promouvoir : selon les fonctions des récipients sur les parois desquels les femelles de « moustiques tigres » adorent pondre leurs œufs, il peut s’agir de vider, certes, mais aussi de ranger, de curer, de jeter, d’entretenir ou de couvrir. Par exemple, on ne peut demander à vider ou à supprimer les collecteurs, placés sous les gouttières et utilisés, précisément, pour stocker de l’eau domestique : là, il s’agit de suggérer la couverture du récipient par une toile moustiquaire à mailles fines (car le « moustique tigre » est très petit). D’une façon générale, ce qu’il faut éviter, c’est que le moustique ait accès à l’eau. Et attention : avec les « moustiques tigres », toutes les eaux sont concernées, propres comme sales. 

 

www.moustiquetigre.org