Actualités

30 Mars 2015
Moustique tigre

Moustique tigre - Préparation à la reprise

Ambiance de veillée d’armes, à quelque encablure de la réapparition du « moustique tigre » Aedes albopictus à l’état adulte, volant et piquant, prévue pour les alentours de fin mai / début juin. C’est d’ailleurs à cette époque de l’année que le numéro indigo de l’EID Méditerranéee a commencé à s’emballer, en 2014.

Déjà des demandes d’info

La bestiole, on le sait, n’est pas passée inaperçue, notamment dans l’Hérault, si bien que depuis février et durant tout mars, la grande majorité des appels « indigo » a consisté, pour des particuliers ayant gardé un mauvais souvenir de leur confrontation avec le « nouveau moustique », l’an passé, à demander de l’information sur le « tigre », en prévision de sa ré-infestation.

Les communes en pointe

Au-delà des particuliers, les communes concernées refont surface, après une certaine discrétion durant la période hivernale. Des demandes de réunions publiques ou (nouveauté) de présence sur les marchés dominicaux (à Lattes, par exemple) se font jour, d’ores et déjà. Et des formations proposées par l’EID-Med à ‘l’intention de cadres et agents municipaux recueillent un certain succès, en termes de participation, puisque près de 120 agents issus d’une soixantaine de mairies s’y sont inscrits.

Sur le front « santé » aussi

Côté santé publique, la direction générale de la santé (DGS) et les ARS PACA et L-R vont réactiver le plan national anti-dissémination « chik et dengue » le 1er mai, avec des points presse à la clé. Les communes seront destinataires des supports élaborés par l’EID-Med sur le mode opératoire des traitements antivectoriels, que tous les partenaires ont validé l’an dernier.