Actualités

23 Mars 2015
Moustique tigre

Moustique tigre - Les armes s’affûtent...

Ce n’est pas toujours simple, il faut souvent insister, mais les portes de nos interlocuteurs commencent à s’ouvrir, en vue d’informer et de sensibiliser – et surtout de mettre en œuvre dès cette saison des actions concrètes de communication préventive – sur les problématiques «  nuisance » et « santé » liées à l’extension du « moustique tigre ».

Cibles habitat et tourisme

Ainsi, deux réunions sont formellement fixées :

* l’une avec l’Union régionale des organismes d’habitat (URO), à son siège, à Montpellier, jeudi 9 avril, à laquelle sont conviés les directeurs et/ou chargés de communication de 28 organismes publics et privés d’habitat social. Parmi eux, tous les offices HLM communaux, intercommunaux et départementaux, depuis Nîmes et le Gard jusqu’à Perpignan et les Pyrénées-Orientales, en passant par Montpellier et l’Hérault, Narbonne et l’Aude, etc.

* l’autre avec les représentants d’une dizaine de fédérations et syndicats professionnels des métiers du tourisme, particulièrement des hébergeurs (hôtellerie, campings, résidences, etc), mise en place avec le concours de la Région L-R, qui aura lieu mardi 28 avril prochain. Par ailleurs, une communication pourrait être faite sur le sujet lors de l’assemblée générale du comité régional du tourisme (CRT), qui doit se tenir également en avril.

Une initiative du CG 34

Sur le plan opérationnel, une initiative concrète très pertinente est à relever, issue du conseil général de l’Hérault, auquel viennent d’être affectés par la DCRE les documents d’exécution, prêts à imprimer, de l’affiche générique « Soyez secs... », du dépliant, du flyer « Réserves d’eau » et de la check-list des gîtes larvaires intradomicilaires. Le dépliant et la check-list seront tirés à plus de  5 000 exemplaires pour être joints aux bulletins de salaire d’avril de tous les agents du Département. Et les affiches seront apposées dans les halls de tous les bâtiments départementaux recevant des agents ou du public. Une démarche qui va être proposée aux autres Départements voire, au fur et à mesure du raffermissement des liens et correspondances, aux communes où le « moustique tigre » Aedes albopictus est implanté. Les petits ruisseaux font les grandes rivières…  

D’autres rendez-vous ciblés

* Les fédérations départementales et régionale des fleuristes, pépiniéristes et jardinistes vont se voir adresser un courrier, pour une demande de réunion.

* Après l’Hérault, la réunion avec les 80 communes gardoises concernées par le « moustique tigre » aura lieu le 7 avril au conseil départemental (et oui…) du Gard. Pour l’Aude, les P-O et la partie « zone d’action » des Bouches-du-Rhône, un calendrier sera envisagé tout de suite après les élections.

* La cellule économique régionale du BTP a été relancée pour une réunion avec les fédérations du bâtiment et des travaux publics, l’ordre des architectes et les représentants de toutes les professions liées à la construction immobilière.

Damned, il est (presque) là !

Comme constaté les années précédentes, le « printemps du ‘‘moustique tigre’’ » débute un peu avant la date officielle (le 20 mars), les premières éclosions de l’année se produisant généralement au cours de la première quinzaine du mois. 2015 ne déroge pas à la règle puisqu’avec une température moyenne supérieure à 10°C durant cette période et un apport conséquent en eau de pluie pendant le week-end de la mi-mars, tous les indicateurs météorologiques sont au « vert » pour que, au moment où ces lignes sont écrites, le « moustique tigre » Aedes albopictus commence à sortir la tête de son œuf sur l’ensemble du bassin méditerranéen. Nul besoin de se précipiter, cependant : il sera temps d’agir dans quelques semaines, lorsque toutes les larves seront écloses et bien dodues, sans moyen d’échapper à notre œil (de tigre)…