Actualités

01 Décembre 2016
EID Méditerranée

Hommage au Dr Cousserans - Souvenir et émotion

L'émotion était au rendez-vous, mardi 8 novembre, au cours de l'hommage rendu au docteur Jean Cousserans, ancien directeur de l’EID Méditerranée, qui a fortement marqué l’établissement, disparu en mai 2015. Une centaine de personnes ont répondu à l'invitation, parmi lesquelles la quasi-totalité des élus et directeurs des services et organismes adhérant à l'ADEGE (agence nationale pour la démoustication), plusieurs membres des conseils scientifiques de l’EID-Med et de l'ADEGE (dont leurs présidents respectifs, Jean-Antoine Rioux et Pierre Carnevale) et de nombreux « anciens » qui, pour la plupart, revenaient à l'EID pour la première fois depuis leur départ à la retraite. Ils se sont mêlés à leurs collègues toujours en activité, venus des agences et du siège. Le temps fort de cette cérémonie, qui s’est déroulée en présence de sa famille, a été le dévoilement de la plaque baptisant la salle du conseil de l’EID du nom du docteur Cousserans

L’âme de la maison

Il était avant tout un médecin, docteur en médecine, titulaire de nombreux certificats : de bactériologie, de sérologie, de pathologie tropicale… Et… breveté parachutiste. Cela lui valut d’effectuer une importante carrière militaire, qui l’amena sur plusieurs théâtres africains et le conduisit jusqu’au grade de Médecin-chef des services des Armées. Puis, au milieu des années soixante, fort d’une grande expérience sanitaire et organisationnelle, il rejoint l’EID Méditerranée. Il y exerça des fonctions multiples : directeur opérationnel, directeur technique et, de 1984 à 1991, directeur général. Puis au milieu des années 1990 et jusqu’à 2015, il fut le refondateur et secrétaire du conseil scientifique de l’EID Méditerranée. Et encore, en compagnie du directeur du centre de démoustication de la Martinique, André Yébakima, en lien avec le docteur Pierre Carnevale, de l’IRD, il créa un autre conseil scientifique : celui de l’agence nationale pour la démoustication (ADEGE). Le président de l’EID-Med, Christophe Morgo, a rappelé la grande utilité qu’a eue ce conseil scientifique de l’ADEGE, récemment encore, au titre d’un projet développé dans le cadre du programme européen « LIFE ». Comme l’a souligné l’ancien président Christian Jean, le docteur Cousserans était « l’âme de cette maison ».