Actualités

03 Novembre 2014
Communication

Du côté des cimetières

La Fête des morts aura, cette année, anticipé la diapause totale du « moustique tigre », de sorte qu’une communication sur les cimetières, aussi intensive que possible, est apparue utile. En effet, particulièrement à la Toussaint, le nombre de soucoupes sous les pots de fleurs et de vases, tous bien remplis d’eau, constituent d’excellents gîtes larvaires pour les « moustiques tigres ». Y substituer du sable humide, par exemple, est une solution adaptée. Encore faut-il la connaître. Les agences opérationnelles ont ainsi officié elles-mêmes ou fortement recommandé à leurs correspondants municipaux d’apposer les affichettes dédiées. Au total, une bonne quarantaine de communes ont été fléchées, dont les grandes villes et leur multiplicité de cimetières (Montpellier et toutes les communes concernées de son agglomération, Perpignan, Narbonne, Béziers).