Actualités

05 Mai 2014
Littoral

Cordon, tv, coups de mer et... demi ronds

Le service Littoral de l’EID Méditerranée fait régulièrement part de ses actions, réalisations, et communications. Les plus marquantes du 1er trimestre 2014 : nouveau cordon dunaire, reportage télé, ateliers réflexifs, réaction à des coups de mer, équipement pour passage de véhicules techniques en milieux sablonneux.

À un rythme régulier, le service Littoral de l’EID Méditerranée fait part des actions, réalisations, interventions et communications dont il est l’auteur. Elles sont toujours nombreuses et dignes d’intérêt. Voici parmi les plus marquantes du 1er trimestre 2014 : nouveau cordon dunaire, reportage télé, ateliers réflexifs, réaction à des coups de mer, équipement pour passage de véhicules techniques sur des sols sablonneux.

Nouveau cordon dunaire

À Fleury-d’Aude (11), un nouveau cordon dunaire est en cours de mise en place. Dans le cadre de cet ouvrage, l’EID-Med est titulaire d’un lot consistant en la pose du géotextile biodégradable et la plantation de quelque 6 000 plantes dunaires, cette seconde opération devant se dérouler au mois d’octobre prochain. La première phase, elle, est en cours de réalisation, afin de maintenir le sable jusqu’à l’automne. À noter qu’entre ce nouveau cordon dunaire et le parking rénové, les agents opérationnels ont redressé et réparé environ 70 mètres linéaires de ganivelles, toujours pour le compte de la commune.

Vu à la télé

Hugues Heurtefeux, coordinateur Littoral à l’EID-Med, est intervenu, vendredi 14 février dernier, dans le journal régional « 19/20 » de France 3 sud Languedoc-Roussillon. Son intervention, en tant qu’expert, a porté sur les problématiques liées à l’érosion du littoral régional, dans le cadre d’un reportage plus global consacré à l’actualité en matière de chantiers littoraux (Carnon, La Grande-Motte, Maguelone, Fleury-d’Aude) et de tempêtes littorales sur l’Atlantique. Ce sujet a été suivi par une interview en plateau de Philippe Carbonel, chef du service de gestion de l'eau au conseil général de l’Hérault (également visible sur : http://languedocroussillon.france3.fremissions/jt-1920-languedoc-roussillon).

Investissement en ateliers

Hugues Heurtefeux et Paul Sauboua (service Littoral de l’EID-Med) se sont rendus aux ateliers du Conservatoire du littoral dénommés : « Retours sur investissement, la contribution des espaces naturels littoraux à l’économie des territoires », les 22 et 23 janvier derniers à La Rochelle (17). Cette nouvelle session avait pour objectif d’aider le Conservatoire et ses partenaires à formuler une réponse à la question d’une meilleure évaluation et valorisation de ses contributions. Elle devait aussi permettre de dégager des pistes pour un développement durable du littoral. Une démarche qui a également contribué à réunir de nouvelles idées pour une étude intitulée : « Analyse des cycles de vie », conduite pour le compte de la DREAL (direction régionale Environnement, Agriculture, Logement / État) du Languedoc-Roussillon.

Coups de mer

Sur le terrain, depuis début février, des petits coups de mer se succèdent, alors que durant l’hiver, on n’a pas connu de tempête notable. Rien à voir avec les épisodes à répétition qui se sont abattus sur le littoral atlantique, particulièrement en Bretagne. Et c’est au printemps qu’on pourra constater les effets de ces coups de mer sur le littoral régional. On note que ces événements ont été entrecoupés d’épisodes de vent du nord, ce qui donne une courbe de houle particulière. De telle sorte que des vagues encore poussées par une houle résiduelle ont du mal à déferler à cause d’un vent qui tourne rapidement à la Tramontane. Un (joli) phénomène qui n’a pas échappé aux yeux experts de Michel Mouysset et de Michel Picollilo, opérateurs de l’EID-Med (voir photo).

Demi-ronds

Enfin, dans la catégorie « innovation », le pôle littoral de l’EID-Med a testé un nouvel équipement pour le passage de véhicules en milieu littoral : les « demi ronds » de ganivelles fixés à terre. Les tests se sont avérés concluants, l’objectif étant de proposer cette nouveauté à la commune du Grau-du-Roi (30), pour laquelle le pôle littoral (plus particulièrement Philippe Richard) est chargé de la maitrise d’œuvre du cordon de seconde ligne. Comme au rugby…