Actualités

16 Décembre 2013
Chikungunya / Dengue

Antilles - Et maintenant, voilà le chikungunya !

Après que deux cas de chikungunya ont été confirmés sur l’île Saint-Martin, le 5 décembre dernier – les tout premiers en région Caraïbe et Amériques –, les agence régionale de santé (ARS) de la Martinique et de la Guadeloupe, ainsi que la CIRE Antilles - Guyane, ont déployé un dispositif de surveillance interrégionale renforcé. Ainsi, en Martinique, un plan d’action est en cours pour éviter la diffusion de la maladie.

Là-bas, c’est Aedes aegypti

Comme en métropole, il s’articule autour d’un renforcement de la surveillance épidémiologique, d’une information faite auprès du corps médical (médecins de ville et hôpitaux), d’actions de démoustication, du rappel des consignes de prévention et mesures individuelles et collectives de protection et de la désinsectisation systématique de l’ensemble des vols en provenance de Saint-Martin. Là-bas, le vecteur de la dengue et du chikungunya est Aedes aegypti, largement répandu en région Caraïbe, de toute éternité.

L’île Saint-Martin (93 km2 et 75 000 habitants au total), partagée entre la France (au nord) et les Pays-Bas (au sud), est située dans l’archipel Caraïbe, au nord de Saint-Barthélémy et de la Guadeloupe (à 250 kilomètres).