Actualités

09 Juin 2017
EID Méditerranée

Administration - Sur la route des moustiques

Bruno Roy, qui a intégré l’EID Méditerranée début mai, succèdera formellement, dès le 1er juillet, comme secrétaire général de l’établissement, à Monique Fabbro, qui fait valoir ses droits à la retraite. Agé de 60 ans, le futur SG, qui exercera au côté du directeur général, Bruno Tourre, et des cinq directeurs thématiques, a accumulé une solide expérience dans la fonction publique, du côté de l’État, durant 28 ans, puis sur le versant territorial, durant douze années, jusqu’à aujourd’hui. Portrait.

Polyvalence

Originaire de la région grenobloise, Bruno Roy a fait un long parcours au sein de plusieurs DDE (directions départementales de l’équipement de Seine-Saint-Denis, de l’Isère et du Gard), s’occupant tour à tour d’aménagement, de financement de logements, d’aéroportuaire, de grands travaux, de risques naturels, ainsi que de ressources humaines, au ministère de l’Équipement, à Paris. 

Mobilisation

Au sein de la fonction publique territoriale, c’est en terre gardoise qu’il a exercé depuis 2006, principalement dans le domaine des routes, contribuant à la préfiguration de la direction générale adjointe de l’administration du conseil départemental du Gard dédiée à cette compétence, au moment où celle-ci a été décentralisée. Il a pris ensuite les fonctions de directeur adjoint en charge de l’entretien et de l’exploitation des 4 600 kilomètres de réseau routier départemental. Connaissance, surveillance, entretien et mise en sécurité du patrimoine, gestion de crises (inondations, urgences…) et communication avec les usagers : une organisation déconcentrée sur le terrain au service d’objectifs techniques, qui ressemble par beaucoup de facettes à celle de l’EID-Med.

Consiel Général des Pyrénées OrientalesConseil Général de l'AudeDépartement de l'HéraultConseil Général du GardConseil Général des Bouches du RhôneConseil Général du Var